Merci maîtresse, merci Patricia!

ça y est, c’est la quille! Dernière ligne droite avant les grandes vacances!! Youpi!!!

Pour remercier les maîtresses et l’Atsem de s’être si gentiement occupé de nos petits chérubins tout au long de l’année, il est d’usage de leur offrir un petit quelque chose.

Mais les pauvres, elles croulent toujours sous les fleurs, le chocolat et les mugs…c’est en partie la raison pour laquelle je pars bien souvent en quête d’une idée un peu plus originale et surtout du fait main. J’avais déjà offert des confitures maison, des pots de fleurs décorés par mes filles, des bocaux SOS cookies, etc…il me fallait donc trouver une autre idée cette année encore!

merci maitresse merci Patricia

Plumes en macramé

Au départ j’avais pensé fabriquer un attrape-rêves pour chacune d’entre elles avec mes fameuses plumes en macramé. Puis je suis tombée sur le profil Instagram d’une créatrice qui fait des boucles d’oreilles avec ces mêmes petites plumes. Son compte s’appelle De fil en Céline et ce qu’elle propose est juste magnifique. Allez y faire un tour!

C’était exactement ce qu’il me fallait et en plus j’allais pouvoir inclure les filles dans la fabrication de ces cadeaux de fin d’année! Parfait! J’ai ressorti mon stock de fils en coton et je les ai laissé choisir les couleurs qui pourraient plaire à leurs maîtresses et à l’Atsem. Elles ont trouvé tout de suite, pour ça vous pouvez leur faire confiance 🙂

Essai

Je m’étais déjà essayé a ces petites plumes lors de la fabrication de ma couronne de porte (cf post du 17 juin).

N’étant pas tout à fait convaincue du résultat je me suis dit qu’il fallait améliorer ma technique et que ce serait une bonne occasion de m’entraîner! Alors ni une ni deux me voilà repartie dans des tests et des découpages de fils en tout genre. Il y en avait partout!!!! Meringue le chat s’en est donné à coeur joie au milieu de tous ces petits bouts de fils qui virevoltaient de ci de là…ben si tout le monde s’amuse c’est l’essentiel, non???

Tuto

Il vous faut des supports de boucles d’oreilles neutres et du fil en coton. Une bonne paire de ciseaux et un peu de temps! Je pensais d’abord fabriquer la plume puis la fixer sur la boucle, mais finalement j’ai passé le fil dans la boucle puis j’ai tissé ma plume autour du fil que j’ai doublé. Il suffit de nouer vos petits bouts de fil les uns sous les autres jusqu’à obtenir la longueur souhaitée,  puis de passer un coup de peigne pour bien séparer les fils. Ensuite vous n’avez plus qu’à découper afin de donner la forme de plume à vos petits fils.

Je pense que je vais en refaire en les agrémentant de petites perles en bois, vous en pensez quoi? Et puis comme d’habitude mes petites poulettes m’ont déjà passé commande: ce sera du violet comme la maîtresse pour ma petite R. et quand à ma grande L. elle a choisi du vert menthe!! Stay tuned! Je vous montre tout ça très vite sur mon compte Instagram 😉

Bois flotté et plumes en macramé

bois flotté et plumes macramé

ça ne vous a sans doute pas échappé, on en voit absolument partout en ce moment: les plumes en macramé.
Je n’avais plus de couronne de porte depuis que j’avais enlevé celle de Pâques (donc plusieurs semaines en somme) et j’étais depuis tout ce temps à la recherche de quelque chose qui sorte un peu de l’ordinaire à accrocher à notre porte d’entrée. Et comme vous le savez, je suis plutôt obstinée…tant que je n’ai pas trouvé, je ne lâche rien….et c’est ainsi que notre petite porte est restée toute nue jusqu’à hier ;-)))))

Plumes en macramé

J’ai vu passer sur Instagram ces jolies plumes en macramé fixées à des bouts de bois flotté et j’ai eu une idée: j »allais en réaliser un exemplaire pour notre porte d’entrée.
Seulement voilà je n’en avais encore jamais fait moi des plumes en macramé…Mais en y regardant de plus près, c’est juste une autre technique qui permet de travailler mon matériau préféré 🙂 Et quelques recherches plus tard, il s’est avéré que ce n’était rien de sorcier.
Juste de la laine nouée d’une certaine manière 😉 Il n’en fallait pas plus pour me lancer dans l’aventure.

Petite fourmis

Mon petit côté fourmis est quelquefois pénible à assumer…surtout lorsque je ramasse des choses dans la nature pour les stocker dans le sous-sol sans but précis…
Mais là je savais que j’avais ramené du bois flotté de l’un de nos derniers séjours en bord de mer et j’allais enfin pouvoir l’utiliser! Bingo!
Et c’est mon mari qui allait être content: ça débarrasse ;-))))

Tuto

J’ai choisi d’utiliser de la laine blanche pour cette réalisation, mais on pourrait très bien l’imaginer dans la couleur de votre choix! Voire même de mélanger certaines couleurs. J’ai vu des choses très inspirantes en me promenant un peu sur la toile!
Donc après avoir testé plusieurs épaisseurs de laine, je me suis finalement décidée pour deux fils différents qui donnent des rendus assez surprenants au final. La technique du macramé est assez facile à reproduire, puisqu’il s’agit simplement de nouer le fil et de recommencer….et encore et encore….Faut quand même que je vous prévienne: c’est assez long et fastidieux!!!!! Mais l’opération la plus délicate à mon sens est de découper la forme de plume…

bois flotté et plumes macramé

Peaufiner

C’est exactement lors de cette étape que je dois encore peaufiner ma technique: à force de découper pour avoir la forme souhaitée, et ben cette plume fond comme neige au soleil…elle devient toujours en plus petite 😉 Mais pas d’inquiétude: j’ai prévu d’en refaire pour d’autres support, alors je vais m’exercer encore un peu et je vais vous montrer tout ça très bientôt! Stay tuned!!!! Et d’ailleurs vous les trouvez comment mes premières plumes????

Les encours ou la procrastination des tricoteuses

 

les encours ou la procrastination des tricoteuses

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’un phénomène que toutes (ou presque) les personnes qui tricotent connaissent: l’accumulation des encours…
C’est notre procrastination à nous! Notre manière de remettre toujours au lendemain la finalisation d’un projet et surtout cette envie irrépressible de recommencer sans cesse un nouvel ouvrage.
C’est un peu maladif, je suis d’accord 😉 Mais on ne peut pas lutter, c’est plus fort que nous!

Dispersion

Le principe est très simple: on voit un modèle pour lequel on craque et hop, ça nous prend et on commence à tricoter. Pire encore, on a une idée en tête et il faut de suite s’exécuter.
C’est ainsi qu’on se retrouve avec plusieurs projets sur les aiguilles et aucun qui se termine….pire ce sentiment d’inachevé qui ne vous lâche pas. Qui arrive même à vous faire culpabiliser…si si!
Mais que voulez-vous ma p’tite Dame, c’est ainsi on ne peut pas s’en empêcher. Alors soudainement on prend de bonnes résolutions et on se fixe des objectifs.

Petit pull d’été

C’est comme ça que je me suis remise à un ouvrage oublié depuis une année au fond de mon panier de tricot. Oui vous avez bien lu…toute une année!!!
L’année dernière, j’avais avec une de mes collègues de bureau, craqué sur un petit modèle d’été de chez Drops. Une fois la laine commandée j’ai patienté un petit moment car elle souhaitait que l’on commence en même temps.
Une sorte de KAL (Knit Along) mais juste à deux. Mais comme elle se mariait dans la foulée, elle n’avait pas beaucoup de temps à consacrer au tricot.
Je l’ai finalement (avec son accord) commencé toute seule et il ne me restait plus qu’une manche à faire…la loose…une seule manche…
Et puis il a commencé à faire chaud et je me suis dit que c’était ridicule de faire un pull avec cette chaleur, alors je l’ai mis de côté pour l’automne. Très mauvaise idée.

les encours ou la procrastination des tricoteuses

Oubli

Puis j’avoue que je l’ai complètement oublié avec l’arrivée des premiers frimas. Et bien évidemment j’avais envie de tricoter de la grosse laine, pas du mérinos tout fin qui se tricote en 3.5 vous pensez bien!
Et là avec le printemps un peu frisquet et plutôt humide qu’on a eu en Alsace, je me suis dit que je le porterais bien de temps en temps ce petit pull tout mignon.
Donc me voilà repartie avec cette satanée manche à finir…Et vous n’allez pas le croire, mais j’avance comme une tortue, c’est à se demander si je sais encore tricoter…
Mais je le connais ce syndrôme: c’est la procrastination ou la malédiction des encours, appelez-la comme vous voulez cette satanée mauvaise habitude 🙂
Je m’étais fixée comme but de finir ce pull pendant le weekend de la Pentecôte et arrivée dimanche soir j’ai dû tricoter 5 cm au bas mot…re la loose.
Tout ça parce que mon esprit est déjà occupé à penser à mon prochain projet et qu’il monopolise toute mon attention…Mais je ne vais pas me laisser abattre et je vais la finir cette manche, non mais oh!

Alors stay tuned: le petit pull sera bientôt fini (enfin je l’espère sincèrement) et je vous le montrerai vite fait avant de passer très vite à ce qui me tarde de commencer!!!! Hihihi!!!!

Hello June! Je t’ai fais un panier avec des pompons

panier tressé avec des pompons

J’ai un petit faible cet an-ci pour ces paniers tressés que l’on voit un peu partout. J’en ai acheté un premier qui me sert de cache-pot, puis un deuxième pour y stocker un peu de laine et pouvoir transporter plus facilement mes ouvrages.
Et au final j’ai craqué pour un troisième exemplaire avec l’idée de le customiser. Et après j’arrête c’est promis!

Déco

Au départ je pensais le mettre dans la chambre de ma grande L. afin qu’elle puisse y ranger ses livres, mais maintenant qu’il est terminé je crois bien qu’il va se trouver une petite place sur le palier où j’ai installé mon espace de travail. Pas bien je sais, mais ce n’est que temporaire 😉 Regardez un peu comme il se fond déjà dans le décor:

panier tressé avec des pompons

Et puis comme pour la plupart des objets coup de coeur dans la maison, il va probablement transiter par les chambres des filles pour finir sa course dans le salon…
Un grand classique! C’est pour ça que je l’ai agrémenté de pompons en laine de plusieurs tailles et coloris différents de sorte qu’il se sente à l’aise dans toutes les pièces de la maison! Ben oui, si déjà!

Pompons

Je voulais un rendu pastel, mais avec du gris quand même parce qu’on en trouve un peu partout chez nous.
Le rose est bien évidemment toujours dans mes favoris vous l’aurez compris maintenant! Et j’ai rajouté une petite pointe de blanc, histoire de trancher un peu.

panier tressé avec des pompons
J’ai utilisé des restes de laine de différentes épaisseurs (ça va j’en ai toujours un peu en stock…hum). Par contre j’ai investi dans un kit pour faire des pompons depuis quelques temps déjà parce que franchement, découper des ronds en carton dans lesquels il faut encore couper des ronds….pfff!!! Je sais pas vous, mais moi ça m’enquiquine. Et puis à force de les utiliser et ben on les entaille quand on coupe la laine et du coup quand on les réutilise la laine reste accrochée….arfffff!!!  Bref j’ai investi dans ce petit kit et j’en suis ravie.

Et vous n’allez pas le croire…je viens d’acheter un nouveau panier, avec des pompons….mais c’est un sac à main cette fois-ci. Vous pensez que c’est grave docteur????

P.S.: Intervention de ma grande L: « Eh mamounette, il est chou ton nouveau panier! T’as mis quoi dedans? »
Moi: « Rien pour l’instant ma chérie, pourquoi? »
Ma grande L: »Ah, mais je pourrais le prendre alors? » Euh je crois bien que je vais pouvoir me reconvertir en Madame Irma d’ici peu 🙂